Article revue développements

Comment l’ordinateur peut-il devenir un outil de compensation efficace de la dysgraphie pour la scolarité

Anne-Laure Guillermin Ergothérapeute D.E. libérale, Annecy
Sophie Leveque-Dupin Ergothérapeute D.E, libérale, Annecy

Commander l’article

RéSUMé

Lorsque la dysgraphie de l’enfant est telle qu’elle entrave le bon déroulement de sa scolarité, il est tout à fait légitime de proposer l’ordinateur comme outil de compensation. Néanmoins, son utilisation nécessite un apprentissage et une réorganisation pratique et matérielle qui peuvent s’avérer complexes.
Or, il est indispensable que cet outil ne mette pas l’enfant en situation de surhandicap.
Après s’être assuré de la motivation de l’enfant et de la coopération des différents partenaires, l’ergothérapeute va donc configurer l’ordinateur pour qu’il corresponde aux besoins de l’élève en situation scolaire. Parallèlement, il accompagnera l’enfant dans l’apprentissage de la frappe au clavier puis il lui proposera des mises en situation pratiques au travers d’exercices scolaires afin d’automatiser cet apprentissage.

PLAN DE L’ARTICLE

  • Introduction
  • I – Comment déterminer la sévérité du trouble de l’écriture et ses répercussions dans la scolarité de l’enfant
    • 1.1 – évaluations normalisées de l’écriture
    • 1.2 – Incidences fonctionnelles du trouble de l’écriture sur la scolarité
  • II – Intérêt de l’ordinateur comme moyen de compensation
    • 2.1 – Compenser le défaut de lisibilité
    • 2.2 – Compenser la lenteur
    • 2.3 – Limiter le coût cognitif
  • III – Partager le projet d’utilisation de l’ordinateur comme outil de compensation
    • 3.1 – Motivation de l’enfant
    • 3.2 – Implication de la famille
    • 3.3 – Implication des enseignants
    • 3.4 – Démarche administratives
  • IV – Protocole de mise en place de l’outil informatique
    • 4.1 – Choix du matériel informatique
    • 4.2 – Baliser l’environnement pour une bonne intégration de l’ordinateur
    • 4.3 – Accompagnement à l’apprentissage du clavier
    • 4.4 – Adaptation de l’ordinateur et utilisation des applications
  • Conclusion